Résumé :

On associe toujours le sexe torride à l'été, mais l'hiver, il s'en passe de belles aussi ...

Des pistes enneigées aux chalets confortables en passant par la cabine des remontées mécaniques, le local du secouriste, la boîte de nuit locale ou le resto d'altitude, ça batifole dans tous les coins ! Dans ce nouveau recueil, vous découvrirez votre station de ski préférée telle que nous ne l'aviez encore jamais vue, à travers 20 histoires bien résolues à vous prouver que les sports d'hiver ne se résument pas au ski et à la fondue savoyarde. Prêt pour une petite virée sur les sommets du plaisir ? Couvrez-vous bien mais pas trop non plus : la température risque de vite monter ...

Mon avis :

Quel plaisir de découvrir ce livre avant sa sortie, le 20 novembre et de voir cette belle couverture : une jolie brune avec une belle poitrine et un petit tatouage très attirant sur le bas du ventre. Sujet assez original mais tout à fait adapté à la saison, c'est avec hâte que j'ai commencé à parcourir ce recueil, que j'ai rapidement terminé pour mon plus grand plaisir.

Ces nouvelles, ayant toutes lieu aux sports d'hiver, se passent pour la majorité dans des chalets ou directement dans la neige. Peu importe le lieu, toutes respirent la montagne et le froid (même si nous sommes, comme les personnages, vite réchauffés !), allant jusqu'à utiliser de la neige pour pimenter davantage ces plaisirs coquins.

Hétérosexualité, homosexualité, sexe à plusieurs, douceur ou sexe plus hard avec des héroïnes nulles ou excellentes en ski, voyeurisme, exhibitionnisme, femme enceinte, masturbation, sexe entre amis , infidélité, domination féminine... Tout y est et bien plus encore pour que chacun y trouve son plaisir. Quoi qu'il en soit, le climat des montagnes semble être propice aux avances sexuelles directes qui nous sont racontées comme des anecdotes toutes plus savoureuses les unes que les autres.

 

Commençons par évoquer la première nouvelle de ce recueil, "Chaud froid", un joli récit, tout en douceur qui donne envie d'une soirée tendre au coin du feu dans un chalet. Nous pouvons y suivre Maude, une jeune femme qui n'aime ni le ski, ni la neige mais qui s'y retrouve pourtant avec son frère et sa bande de copains dans l'espoir de passer du temps avec celui qui l'a fait craquer depuis des années, Théo, le meilleur ami de celui-ci.

"Théo avait un sexe, un sexe d'homme, Théo était un homme, et il était foutrement beau."

"Les yeux bleus de Théo, la bouche préoccupée de Théo, le souffle de Théo qui se penchait sur elle. La raison de la présence de Maude dans ces montagnes hostiles".

J'ai beaucoup aimé l'entrée en matière de cette nouvelle qui nous fait suivre avec humour la pratique laborieuse du ski par cette jeune femme.

"Vue du dessus, la chute était comique : la fille s'était emplafonné un sapin de plein fouet, avait crié d'une voix stridente avant de dégringoler au rythme de petits couinements plaintifs."

Heureusement, Théo est là pour voler à son secours et la réconforter, pour son plus grand plaisir, alors qu'elle use de la si belle malice que nous maîtrisons si bien, nous, les filles.

"La tête dans le ceux de son cou, elle chuchota qu'elle avait eu peur, décidément, elle était nulle en ski, et puis elle s'était fait un peu mal, quand même, elle avait froid, il y avait plein de neige dans sa combinaison."

Après ce petit rapprochement, Maude se retrouve seule au chalet... mais pas pour très longtemps : Théo la rejoint alors qu'elle est dans une situation assez embarrassante que je vous laisserai découvrir par vous-même; situation qui finira par les réunir pour un moment très sensuel et très bien écrit que j'ai beaucoup aimé... "Tordue, convulsée, elle n'en pouvait plus."

 

La nouvelle suivante, "Sex Mountain", est quant à elle beaucoup plus directe dès les premières lignes mais cela n'est pas pour me déplaire. En effet, Ilda, une femme devenue transparente aux yeux de son homme est bien décidée à aller prendre du bon temps à la montagne; et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle sait exactement ce qu'elle veut.

Elle, contrairement à Maude, maîtrise parfaitement ses skis et éprouve même une certaine excitation lorsqu'elle poursuit de mystérieux inconnus lors de ses descentes dans la neige. Skieurs inconnus qu'elle oubliera vite, passant à une autre proie dès le soir même en se souvenant de son objectif premier "Je veux que cet homme me baise."

Nicolas, un homme ayant les "yeux qui sentent le sexe" et un compte en banque bien rempli ne se fera pas prier pour accéder à son souhait et l'inviter dans son magnifique chalet...Mais avant, il décidera de prendre le contrôle et de tester l'envie d'Ilda d'une bien drôle de façon que je vous laisse découvrir, mais tellement excitante ! Il l'a récompensera ensuite comme il se doit dans une scène torride et très excitante.

"C'est sale et c'est bon. Mon excitation devient intenable."

J'ai beaucoup aimé le personnage de Nicolas, un homme sûr de lui, un mâle dominant, très excité qui fera prendre beaucoup de plaisir à une Ilda totalement libérée que ne devrait pas regretter son voyage !  

 "Ses puissants coups de boutoir finissent par m'arracher des hurlements dont j'ai encore honte".

 

Dans la nouvelle suivante "La Vénus de neige", nous retrouvons encore une fois une femme délaissée, par un mari odieux cette fois, et beaucoup de douceur.

La narratrice, une femme enceinte, s'ennuie à mourir en attendant au chalet pendant que son mari et ses amis partent skier et s'amuser, jusqu'au jour où Eric, un ami de celui-ci décide de rentrer plus tôt ... Il propose alors à la future maman de réaliser un bonhomme de neige ensemble afin de tromper l'ennui.

Rentrés au chaud, Eric surprend sa lecture en cours "Osez ...20 histoires érotiques aux sports d'hiver" (la coquine!), ce qui l'encourage à la complimenter, à la caresser, à tenter de lui redonner confiance en elle avec une infinie douceur jusqu'à partager un moment tendre et excitant à la fois ... J'ai beaucoup aimé cette nouvelle que je trouve particulièrement touchante.

 "Depuis que tu es enceinte, ta peau est encore plus blanche qu'avant. Une vraie porcelaine, avec tes longs cheveux noirs et tes yeux myosotis ... Une véritable poupée de neige. Une poupée, avec des seins énormes."

 

Quittons ensuite ce nouveau "couple" pour la lecture de la nouvelle suivante "Nuances de rose", une lecture calme et agréable mais qui me laisse un avis assez mitigé. Je considère un peu cette nouvelle comme une pause dans notre lecture; il s'agit là d'une nouvelle très bien écrite, racontant l'histoire d'un homme qui se masturbe tous les jours à la même heure en observant une jeune fille tout juste majeure se faire du bien, seule puis accompagnée, pour finir par un dénouement que j'ai beaucoup aimé ... Mais j'ai été un peu perturbée par l'omniprésence de description très précise sur les couleurs de chaque chose, rendant le texte très poétique; je n'y ai malheureusement pas été assez réceptive pour en ressentir une certaine excitation à la première lecture. J'y ai pris davantage de plaisir à la deuxième en imaginant la scène tout en faisant abstraction de certaines descriptions.

"Et puis le pommeau du bâton disparaît complètement dans ton entrejambe Barbapapa."

 

Allons ensuite rejoindre la nouvelle suivante "Les facéties de la nature" dans laquelle il est également question de voyeurisme. La narratrice, après avoir bénéficié d'une réduction sur un voyage à la montagne suite à un jeu à la Foire de Paris, se retrouve rapidement à s'ennuyer sur les pistes de ski. Elle décide alors d'aller se promener dans des endroits un peu plus reculés sans s'attendre à ce qu'elle va découvrir. Étant attirée par des cris de plaisir, elle cède à sa curiosité et se retrouve face à une scène au pied d'un sapin qui commencera par la troubler...

"Je suis rentrée tremblante à l'hôtel, me suis engouffrée dans la salle de bains, ai fait couler la douche partout sur mon corps, de l'eau bien chaude, comme pour laver mes souvenirs, purger cette vision interdite."

Cependant, son sentiment de colère va rapidement laisser place à de l'envie, l'envie de revoir cette scène, d'y participer, d'aller plus loin ...Progressivement, les souvenirs de ce qu'elle a vu lui permettent de réveiller son désir, de se libérer.

"J'avais cloisonné au fond de moi des masses de besoins et de fantasmes, démons du désir, spectres de plaisirs et gnomes libidineux. Tout avait été jeté dans un grand coffre à double tour, parce que ce n'était pas le moment, pas la bonne personne."    

Peu avant la fin de son séjour, elle a la chance de retrouver les personnages qu'elle avait pu observer sous le sapin pour une soirée très excitante placée sous le signe du plaisir, celui du corps mais aussi celui de l'esprit.

Cette belle expérience lui aura permis d'évoluer dans sa façon de voir les choses. "Ce qui m'horrifiait avant m'a fait hurler de joie."

 

Pendant que notre héroïne précédente hurle de joie, intéressons nous à la nouvelle suivante "Glace pilée" dans laquelle la narratrice passe une semaine de vacances avec sa soeur et ses neveux. Cela s'apparente à une torture pour elle jusqu'au dernier jour où saoule, elle évacuera toute sa frustration avec un serveur sur la terrasse d'un café.

"J'ai bien cru que j'allais m'enfuir avant la fin du séjour. Mais j'ai bien fait de m'abstenir de partir car le final a été plutôt dément. J'ai pris mon pied comme rarement. Une dernière journée qui a transformé cette semaine pénible en un souvenir mémorable."

Ce serveur, un homme autoritaire, se retrouve, pendant sa pause, face à une skieuse totalement passive qui prendra beaucoup de plaisir lors de ce petit coup rapide notamment grâce à une petite surprise que je vous laisse découvrir.

"J'étais au septième ciel" ...

Un récit qui donne envie !

 

Pour la nouvelle suivante "Le blanc purgatoire des amours de jeunesse"; nous retrouvons une bande de jeunes amis, partis ensemble en vacances au ski.

Notre narratrice, une jeune fille ayant un bon niveau de ski, passe ses journées à skier avec François, très doué lui aussi et surtout un ami pour lequell elle ressent une certaine attirance.

 "En dépit du masque et du gros blouson, il était si beau, lorsqu'il skiait, que j'aurais pu le regarder toujours."

Malheureusement, François est déjà en couple avec son amie Isa, ce que lui confirme les bruits provenant de leur chambre la nuit, source de plaisir et de torture pour elle. Peu importe, elle compte bien profiter de ses journées avec lui.

Tout va pour le mieux jusqu'au jour où à trop le regarder elle tombe et se foule le poignet, ce qui la prive de ski et l'oblige à rester seule au chalet pendant que les autres partent skier. Mais là encore, François décide de la rejoindre pour prendre de ses nouvelles. Très vite, tout s'accelère entre eux pour notre plus grand plaisir de lire le récit d'une scène si excitante qu'elle en est un peu trop courte. J'ai cependant retrouvé cette auteure avec plaisir dans une nouvelle très bien écrite et toujours très agréable à lire.

 

La suivante "La Reine des neiges" n'a d'ailleurs fait qu'amplifier mon excitation.

Yves, victime d'une avalanche se surprend à rêver d'être dans un grand château de glace où il vit une expérience particulièrement plaisante, pour lui comme pour nous. Ce château, demeure de la Reine des neiges qui se révèle être une maîtresse dominante, héberge également cinquante jeunes vierges.

Cette mise en scène donne lieu à une situation que j'ai beaucoup aimé notamment grâce au comportement et aux ordres de cette Reine mais je vous laisse la découvrir par vous-même...  "Je n'étais plus qu'un jouet. Un objet à quatre pattes doté d'un sexe et d'un trou."

 

Quittons notre dominatrice un instant pour aller rejoindre un "Team Building à Ovronnaz" où Nathalie s'est retrouvée avec cinq collègues de travaille dans une station plus fréquentée pour ses bains thermaux que pour ses pistes de ski. D'ailleurs, Nathalie ne sait pas skier et en a peur. Elle sera malgré tout contrainte d'apprendre avec Dimitri, le collègue qu'elle forme depuis son arrivé au bureau. Bien qu'elle ne voulait pas de lui comme moniteur, elle fini par se rapprocher dangereusement de lui après une chute, voire même par se laisser séduire ...Son trouble face à lui s'accentue lorsqu'ils se retrouvent ensemble aux bains thermaux où elle décide d'oublier son code de déontologie, son rôle de collègue et de formatrice pour un moment intense dans le jacuzzi ... Une nouvelle que j'ai beaucoup apprécié où l'excitation et le plaisir augmentent progressivement.

 

Laissons nos deux tourtereaux dans le jacuzzi et intéressons nous à la nouvelle suivante "C'est le pied", une nouvelle qui porte bien son nom.

Nous croisons notre héroïne qui rentre chez elle avec Vincent, un homme que lui a déniché Isabelle, sa meilleure amie. Bien qu'elle ait passé une soirée correcte, notre maman de 29 ans se sent bien seule avec son fils et ne ressent pas le besoin d'être avec un homme d'autant plus que ceux-ci se sont souvent montrés ennuyant au lit et qu'elle n'a donc jamais ressenti de "grand frisson". Elle décide cependant de laisser une chance à Vincent qui se révèle être un amant impatient qui lui donnera espoir. "La nuit ne sera peut-être pas aussi assommante que j'ai pu le penser ?"  Vincent a t-il été à la hauteur ?! Je vous laisse le découvrir...

Dès le lendemain, cette maman décide de profiter du temps et d'emmener son fils faire de la luge. A peine a-t-elle commencé qu'elle se blesse la cheville en voulant freiner la luge en raison de sa peur. C'est alors qu'intervient Olivier, un étudiant en médecine, animateur pendant les vacances scolaires, pour la soigner. Il l'emmène dans une pièce pour un moment très agréable ...

Olivier arrivera-t-il à lui faire connaître le grand frisson ?! Je vous encourage également à le découvrir dans un récit parfaitement bien écrit, plaisant et très excitant.

 

Dans la prochaine nouvelle "Télécabine-moi", nous rencontrons à nouveau une Isabelle mais celle-ci est dans une télécabine où elle rencontre un homme qui aurait "baisé" son amie Anne, la veille, dans des toilettes de boite de nuit avant de l'ignorer. Isa éprouvant malgré tout une jalousie de ce qu'a vécu son amie et étant attirée par cet homme, décide de le provoquer.

"Je parie que tu ne vaux rien, le provoqua-t-elle ensuite. Que c'est du pipeau. Les mecs comme toi qui se font ce genre de réputation n'ont généralement rien dans le froc."

Malgré ces provocations, nous pouvons ressentir une certaine électricité entre eux, beaucoup d'envie, d'attirance. Cet homme étant bien décidé à prouver à Isablle qu'elle se trompe, nous assistons à une étreinte particulièrement plaisante dans cette télécabine dont elle ne ressortira pas déçue.

"Le plaisir électrisait chacun de ses nerfs".

 

La nouvelle suivante "Apocalypse fondue", que j'ai moins aimé, devrait cependant ravir les amateurs de fantastique.

Claire a une passion pour la fondue qu'elle assouvit chaque année dans les stations de sport d'hiver. Mais Louis l'a quittée et elle se retrouve en manque pour la première fois.

"Claire tournait en rond dans sa chambre d'hôtel en se rongeant les ongles jusqu'au sang."

Sur les conseils d'une vieille femme, elle décide alors d'aller à la recherche de Kurtz qui pourra l'aider à assouvir ce manque. Mais la fondue savoyarde n'est pas toujours celle que l'on croit ... 

 

Laissons Kurtz à Claire et partons à la recherche des "Sextoys de montagne".

Pauline et Jérôme, un couple d'amoureux partent en vacances sans leurs enfants. Pauline espère à tort que cela poussera son mari à faire des efforts mais "dans la chambre, le matelas avait l'air aussi mou que son mari vautré dessus."

Pauline profitera alors du téléski pour évacuer toute sa frustration avant de s'isoler en forêt pour se faire du bien en pensant à Ludovic, un ancien amant ...

J'ai bien aimé suivre la montée de son plaisir jusqu'à une fin pour le moins cocasse que je vous laisse découvrir ...

 

Laissons Pauline à son plaisir pour retrouver Sonia dans "Prise rapide" qui elle aussi espère beaucoup de sa semaine de vacances au ski en raison de la routine qui s'est installée dans son couple.

S'ennuyant sans son mari qui est allé skier, celle-ci décide de se faire belle et de sortir.

Lors de son trajet en navette, elle remarqua deux jeunes saisonniers, beaux et biens musclés. L'un d'eux lui plu immédiatement, elle se laissa donc prendre à son jeu d'oeillades coquines et de sourires en coin jusqu'à tomber dans ses bras par un heureux freinage de la navette...

Celui-ci lui proposa alors des les suivre pour une livraison dans un bar encore fermé à cette heure de la journée où seul le barman occupait les lieux. Aidée par une consommation d'alcool et d'herbe, elle lâcha prise pour un moment de sexe très intense que je vous laisserais découvrir ...

"Elle jouit plusieurs fois, de plaisir, de douleur, de chaleur."

 Ce petit jeu permettra ensuite de rallumer la flamme dans son couple et donnera lieu à une belle moralité : "Les skis s'abîment quand on s'en sert. Les femmes, elles, s'améliorent."

 

Pendant que ces couples s'amusent, allons retrouver Meghan, une jeune fille venue passer une semaine seule à Courchevel et qui espère "Avoir chaud au cul par -10°".

Cette jolie jeune fille est, comme Ilda que nous avons quitté plus haut, très attirée par le luxe, l'argent et les beaux cadeaux. Après avoir rencontré nombre de ses prétendants sur internet, elle décide de profiter de cette semaine pour échanger de bons procédés avec des hommes riches.

C'est alors qu'elle rencontre un homme devant un magasin de chaussures qui lui offrira une magnifique paire de Louboutin en échange d'une soirée très chaude dans son chalet qu'elle a particulièrement aimé, et moi aussi !

"Elle sentit tout d'abord son bas-ventre se contracter, puis une impression de voile frôlant tout son corps de la plante des pieds jusqu'au somment de son crâne, et enfin un bien-être acidulé et brûlant lui étouffant le derrière et le ventre."

Jamais totalement comblée, elle n'hésitera pas à enchaîner les hommes pour son plus grand plaisir, et le notre !

J'ai beaucoup aimé cette contre-partie qui donne le pouvoir aux hommes et leur permet de se lâcher. Bien que soumise à leurs volontés sexuelles, Meghan garde elle aussi un certain pouvoir en choisissant les hommes et les cadeaux qu'elle désire. J'ai beaucoup aimé cette nouvelle.

 

Alors que Meghan pratique ses échanges de bons procédés, pour d'autres "Ce soir, c'est soirée disco". Notre héroïne, traînée de force dans une boite de nuit par sa meilleure amie, Florence, se sent mal à l'aise dans son coin, avec son pied dans le plâtre pendant qu'elle observe celle-ci danser et séduire les hommes autour d'elle.

Pour continuer dans sa malchance, celle-ci tombe. Heureusement, un homme, son ancien moniteur de ski est présent pour l'aider à se relever avant de l'inviter dans un abri à skis où l'attendra une sacrée surprise qu'encore une fois je vous laisserais découvrir ...

"Ce moment est hors du temps et de la réalité."

Encore une nouvelle que j'ai beaucoup aimé !

 

Dans la nouvelle suivante "Ma bite en flocons", nous croisons enfin un homme décidé à nous faire partager son week-end sur un ton direct que j'ai beaucoup apprécié.

"Depuis ce matin, ma bite cogne sous le bureau. Elle veut sortir, se libérer, se dresser. Elle veut ses deux petits culs du vendredi."

Après que ces deux prétendants lui aient posés un lapin pour une soirée qu'il attendait tant, celui-ci décide de s'inscrire sur des sites de rencontres sur internet. Après plusieurs échanges sans succès, il décide de participer à un concours un peu spécial dans un chalet de montagne dès le lendemain.

Étant plutôt dominant, celui-ci se retrouve dans une situation à laquelle il ne s'attendait pas mais que j'ai beaucoup aimé tout comme le dénouement de cette nouvelle qui nous laisse imaginer des choses très excitantes...

 

Laissons notre homme à ses plaisirs et retrouvons Julie dans "La neige et le feu", une jeune fille partie au ski avec Zoé, son amie avec l'espoir d'oublier un chagrin d'amour. N'ayant pas skié depuis longtemps, celles-ci décident de prendre des cours particuliers tous les matins afin de faire des progrès rapides. Mais cela était sans compter sur Pierrick, leur moniteur semblant être sorti tout droit de leurs fantasmes.

"Il dépasse leurs espoirs les plus fous."

Après une première séance encourageante, celui-ci décide de les inviter à prendre un café avec le prétexte de discuter de leurs progrès mais avec l'espoir de les voir sans leurs nombreuses couches de vêtements.

Profitant de l'absence de Zoé durant quelques minutes, Julie se réserve une leçon en tête à tête avec Pierrick dès l'après-midi. Zoé se consolera avec Alain, un autre moniteur mais le délaissera pour un plaisir avec une perche puis le perchiste ...

Pierrick, quant à lui, emmène Julie sur une piste très peu fréquentée pour une partie de plaisir très agréable mais malheureusement raconté un peu trop rapidement à mon goût. Cela est cependant rattrapé par les retrouvailles entre les deux amies ...

 

Laissons ces deux copines pour en rencontrer deux autres dans "Ice driving", une nouvelle mélangeant sexe et sport automobile qui devrait ravir les amateurs mais à laquelle je n'ai malheureusement pas totalement accroché même si j'ai beaucoup aimé le début lorsque Ludmilla et Frida s'occupe de leur majordome ...

 

Terminons notre lecture par un "Soir de neige" où Laetitia, surveillante dans un collège accepte de partir à la rencontre des chiens de traineaux.

S'ennuyant fermement lors de ce séjour organisé pour les enfants, elle décide d'accepter l'invitation du musher de revenir voir les chiens. Elle passe ensuite une très belle soirée avec lui, très excitante et qui finira sur une note très tendre que j'ai beaucoup aimé tout comme la qualité de l'écriture qui rend la nouvelle encore plus réaliste.

"Moi, depuis que je suis arrivée dans cette montagne hostile, j'ai froid. Sauf sous la couverture, sauf contre lui."

Une nouvelle tout en tendresse qui termine le recueil aussi bien qu'il a commencé.

 

J'ai donc beaucoup apprécie ce petit recueil (n'ayant été légèrement déçue que par deux nouvelles), alliant parfaitement le plaisir du corps et de l'esprit. En parlant de l'esprit, justement, j'ai aimé l'approfondissement de certaines problématiques plus profondes qu'une simple relation sexuelle dans certaines nouvelles. Je pense, par exemple, à deux-trois nouvelles qui abordent le thème de la routine, de l'ennui ou de l'impact de la grossesse sur le couple.

En lien avec cela, des nouvelles rappelle l'importance du sexe, que ce soit dans le couple ou d'un point de vue individuel, en insistant sur l'importance du renouveau, de la découverte et de la libération de soi pour enfin accéder au plaisir.

"Une façon de se remémorer que tant qu'on jouit, c'est qu'on est en vie."

Nous pouvons également retrouver certaines constantes dans plusieurs nouvelles comme l'excitation et l'attirance pour l'argent, les plaisirs solitaires sur les téléski, l'ennui des protagonistes les poussant à céder à leurs envies. Mais peu importe l'entrée en matière, la raison ou le contexte, chaque nouvelle dégage une ambiance particulière qui rappelle que le plus important reste le plaisir de la chair.

Comme le promettait le résumé, la température est montée ! Je vous conseille donc fortement ce recueil qui contient de belles nouvelles qui valent vraiment la peine d'être lues et qui permettra de voyager un peu tout en restant bien au chaud à tout ceux qui n'iront pas aux sports d'hiver cette année.

Une belle découverte pour ma part, un grand merci à Monsieur Rose et à la Musardine ! :)