GOURMANDISES De P. Minette, Lilou, MonsieurNoir, ChocolatCannelle, Palaume et Sandokan - Dominique Leroy 

Résumé ;

Lier plaisir de la table et des sens à travers cinq courtes histoires écrites par des blogueurs du web libertin et érotique, afin de vous offrir quelques gourmandises à savourer le temps d'une lecture, tel est le projet porté par ce recueil d'e-ros & bagatelle...
Lors d'une soirée au restaurant ou d'un dîner privé, qu'ils soient en couple, qu'ils recherchent la complicité d'une libertine, ou qu'ils convient d'autres gourmets jusqu'à satiété, les protagonistes de ces récits dégustent des mets savoureux. Et le plus savoureux des mets n'est-il pas le corps de leurs partenaires ?

Au sommaire : Prenez, ceci est mon corps de P. Minette, Soirée gourmande de Lilou, Tiramisu libertin de Monsieur Noir, Bouteille de vin de ChocolatCannelle et Cache-cache gourmand de Palaume.

 

Mon avis :

Commençons par la première nouvelle "Prenez, ceci est mon corps" : Eva et Maxime, en couple, surfent sur un site de rencontres libertines à la recherche de chair inconnue lorsqu'ils arrivent sur le profil d'un organisateur de soirées coquines dont une des photos attire particulièrement Madame. Ils décident alors de se rendre à une soirée organisée dans un bel appartement parisien avec vue sur le tour Eiffel où Eva pourra laisser libre court à ses envies "de débauche" et "d'enchevêtrements de corps livrés au plaisir" ...

Lors de leur arrivée, Eva est la seule femme présente, elle se sent un peu gênée au milieu de cinq hommes tous plus attirants les uns que les autres. Heureusement, cette situation ne dure pas, d'autres libertins en quête de plaisir arrivent et le champagne coule à flot pour détendre l'atmosphère. C'est alors que "les hommes venus seuls disparaissent pour revenir dévêtus et masqués auprès des couples et en particulier des dames qu’ils ont souvent convoitées discrètement avant leur transformation."

Tout s'accélère ensuite pour le plus grand plaisir d'Eva (et le nôtre) de pouvoir combler son "appétit vorace".

"et le sexe turgescent, belle friandise, fière, dressée, attendant la bouche avide."

"elle savoure donc ostensiblement ces bonbons aux dimensions réjouissantes."

J'ai beaucoup aimé ces délicieux rappels à la gourmandise. Eva remplacera d'ailleurs ces friandises par de vrais bonbons lors d'une petite pause, après avoir été comblée et juste avant de recommencer car il n'y a "point de luxure sans gourmandise".

J'ai bien aimé cette nouvelle, une ode à la gourmandise de la chair, qui relate une situation excitante qui pourrait faire envie à bien des femmes. J'ai simplement regretté l'absence de Maxime dans ce qu'à vécu Eva.

 

Laissons Eva à ses plaisirs pour rejoindre une autre "soirée gourmande" où nous retrouvons notre narratrice préparant rapidement le dîner de son homme, pleine d'impatience face à la soirée qui l'attend et dont elle ne lui cachera rien.

"Je guette la montre, j'ai ce léger mélange d'appréhension et d'excitation qui m'envahit."

"Je l’embrasse et lui glisse à l’oreille d’une voix sensuelle : « Je ne serai pas sage », pendant que ma main file sur son entrejambe pour ressentir l’effet de mes mots sur sa virilité et lui prodiguer quelques caresses."

Elle ira donc rapidement retrouver Tonio et Angela, un couple dont la femme est enceinte, qui lui ont réservé un accueil chaleureux autour d'un apéritif dînatoire. Très vite, ils en viennent à échanger sans retenue sur le sujet du libertinage. Ne voulant cependant pas se précipiter, ils prennent le temps de la discussion, que ce soit à deux ou à trois.

"Les mots sont toujours de savoureux préliminaires ; il est agréable de se laisser enivrer par un délicieux vin sucré et la perspective de cette relation intime qui se profile."

L'excitation arrivant rapidement à son comble, Tonio décide de l'entrainer vers la chambre pour un moment de plaisir et de sensualité, d'abord à deux, puis à trois, d'une infinie douceur mais tellement excitant durant lequel ils s'accordent parfaitement, naturellement.

J'ai beaucoup aimé le partage de ce que la narratrice ressent, qui nous donne l'impression d'assister à la scène.

"Alors que nos langues se mélangent et que nos mains se font baladeuses, mes pensées sont pour Angela qui est restée dans le salon. À quoi pense-t-elle ? Que ressent-elle ? Je me surprends à vouloir être à sa place."

 

Laissons nos trois complices échanger leurs impressions sur la belle situation qu'ils viennent de vivre et allons préparer un "tiramisu libertin" pour notre plus grand plaisir.

Cette jolie nouvelle commence donc par une recette de tiramisu un peu particulière que j'ai beaucoup aimé bien qu'il soit difficile de respecter l'indication de l'auteur "Arrêtez de voir dans chacun des mots de cette recette une évocation érotique."

Cette recette, le narrateur l'a écrite pour "L.", une libertine d'une grande beauté dont il a eu envie dès la première fois qu'il l'a aperçue. Ne voulant pas s'encombrer de formalités inutiles, il a décidé de lui proposer de préparer un dessert avec lui ...

Dessert qui ne verra jamais le jour en raison d'un "désir animal" entre eux qui laissera place à un "ébat fougueux" se terminant par un agréable moment de tendresse.

"Nos bras seuls comptaient, nous caresser tendrement et dormir ensemble comme nous l’avions prévu.  Nous n’avions pas d’autres besoins vitaux." 

Tout à fait dans le thème de ce recueil, j'ai beaucoup aimé cette nouvelle d'un style vif et fluide et donc très agréable à lire. 

 

Quoi de mieux pour accompagner un bon tiramisu lors d'une soirée coquine qu'une petite "bouteille de vin".

Caroline et Philippe, un couple libertin plutôt expérimenté, se retrouvent sur un site de rencontres à la recherche du couple qui pourra participer à la réalisation de leur dernier fantasme.

"Leur dernier fantasme à tous deux, la dernière idée qui les faisait frémir, était de rencontrer un couple novice, encore peu au fait de cet univers et de son climat particulier, de les amener progressivement à découvrir les joies et jouissances du partage sensuel."

C'est alors que Caroline s'attarde sur le profil de Delphine et Grégoire, un couple novice qui ne les laissent pas indifférents. Après quelques échanges, une date de rencontre est fixée.

Dès les préparatifs de cette belle soirée d'été, nous pouvons assister à des préliminaires gourmands entre Caroline et Philippe, attendant l'arrivée de leurs invités.

"N'était-il pas à point, dur et savoureux ? Ne souhaitait-elle pas goûter elle-même avant de servir ses invités ?"

Dès leur arrivée, ravis de leur rencontre, une complicité s'installe rapidement entre les deux femmes, puis entre les couples malgré une légère déception de Caroline qui a loupé un petit épisode de cette soirée ...

J'ai également beaucoup aimé cette nouvelle, retrouvant avec plaisir l'écriture agréable et maîtrisée de ChocolatCannelle.

 

 

Terminons cette lecture par un "Cache-cache gourmand" où nous pouvons retrouver Sarah et Olivier, un couple libertin, qui se rendent au restaurant où ils ont également réservé une table pour un autre couple avec lequel ils ont envie de jouer.  

"Leur impatience se lit sur leur visage, tout autant que l’appréhension. C’est la première fois qu’ils font cela. Leur ventre est noué mais leur cœur léger."

Ce couple, ils l'ont rencontré sur une site internet spécialisé dans le libertinage et ne leur ont donné que peu d'informations sur la soirée à venir : le nom du restaurant, la date et l'heure du rendez-vous sans les avertir qu'ils ne dîneraient pas à la même table ...

J'ai beaucoup aimé le jeu qui s'en est suivi, ponctué d'échanges indirects et de gages à réaliser avec l'objectif de faire monter le désir de chacun.

"Ils ont échangé de petits sms, les uns essayant de savoir où sont les autres, les autres faisant monter en flèche le désir des uns."

A la fin du repas, alors que les deux couples sont bien excités, ils vont enfin se rapprocher, d'une façon particulière mais non moins excitante, avant une fin qui promet de nombreux moments de plaisir à venir ...

 

J'ai donc beaucoup aimé ce petit recueil de nouvelles, mélangeant parfaitement les deux meilleurs gourmandises qu'il soit : le plaisir du palais et celui de la chair. Des styles différents mais finalement assez complémentaires, font de ces récits des anecdotes libertines très agréables à lire, à imaginer et pourquoi pas à vivre un jour ...

Je tiens à remercier grandement ChocolatCannelle qui a été la première à me permettre de découvrir de nombreuses nouvelles pour mon plus grand plaisir !

Vous pouvez retrouver ce recueil et bien d'autres à : http://www.dominiqueleroy.fr/collection/16/eros