Au Chêne galant 800

Résumé :

Marion Kléberg est une femme qui a réussi sa carrière d’avocate mais raté sa vie sentimentale. À quarante ans, elle est célibataire sans enfant. Au cours d’un déplacement en pleine nuit, sous une pluie battante, elle échoue dans une auberge retirée, « Au Chêne galant », sans se douter de ce qu’était cet établissement.

Mon avis :

Marion, fatiguée de conduire en pleine nuit, sous la pluie, décide de s'arrêter au "Chêne galant", une jolie auberge de style victorien.

Elle y est accueillie dans une ambiance chaleureuse par la propriétaire de l'établissement qui lui propose une chambre pour la nuit.

Voulant se restaurer un peu avant de monter se coucher, elle décide de s'installer dans le salon commun où elle commencera à rêvasser avant d'être surprise par un charmant inconnu.

"Grand, bien découplé, l’homme avait des traits accusés, virils, fascinants. Ses longs cheveux ramenés en catogan lui donnaient un faux air romantique qui contrastait avec ses yeux noisette, sérieux, profonds et intelligents. Ses épaules tendaient le tissu de sa chemise blanche. Son pantalon noir dessinait ses cuisses. Une douce chaleur naquit au creux de mon ventre. Devant moi se dressait le mâle de tous mes fantasmes."

Emportée par sa fatigue et souffrant de sa solitude, elle n'hésitera pas à le suivre jusqu'à sa chambre où elle n'arrivera pas à lui résister.

"Pourquoi lutter ? Il prit mon visage en coupe et se pencha avec une terrible lenteur. Son haleine caressait mes lèvres, sa chaleur m’attirait. Je brûlais de l’embrasser."

Elle se laissera aller à un beau moment de plaisir, parfaitement bien raconté, qui nous plonge dans une ambiance de douceur que j'ai beaucoup aimé.

"D’une seule poussée, il me pénétra jusqu’à la garde. Je feulai, entre plaisir et inconfort. Jamais un homme ne m’avait possédée aussi entièrement, aux limites de mes possibilités. Son membre étirait mon étroit fourreau, l’emplissait, caressait chaque terminaison nerveuse de l’intérieur."

Nous retrouvons Marion le lendemain matin, comblée, avant que celle-ci ne revienne à une réalité qui n'en est peut-être pas une ...

 

En résumé, il s'agit d'une nouvelle assez courte mais très agréable à lire, qui arrive à nous entraîner dès les premiers mots jusqu'à une très jolie fin avec juste ce qu'il faut de fantastique.

Je remercie les Editions Artalys pour cette jolie découverte.