Résumé :

Dans ce nouveau "roman pornographique", Esparbec nous emmène au sein d'une étrange institution, une école privée entourée de murs infranchissables, où des filles perverses sont soumises à une éducation singulière : sous la férule d'une sévère directrice, livrées aux "dresseurs d'épouses" et aux "essayeurs nocturnes", elles vont devoir se livrer aux expériences les plus déroutantes pour explorer les mystères de leur libido.

Inutile de vous en dire davantage, si ce n'est qu'une fois de plus, vous allez vous vautrer dans les eaux troubles de la plus basse pornographie. Vous voici prévennus. (Lecture fortement déconseillée aux mères la pudeur et à leurs consorts de toutes eaux).

 

Mon avis :

Voilà quelques années maintenant que j'ai lu ce livre, mon premier d'Esparbec mais sûrement pas le dernier ! Je dois admettre que j'aime beaucoup l'écriture de cet auteur, le style "pronographique" comme il le dit si bien lui-même. Aimant donc beaucoup son univers et sa prose plutôt directe, je n'ai lu, pour le moment, que trois de ces romans.Celui-ci, "la pharmacienne" que j'ai également beaucoup aimé et "Monsieur est servi" qui m'a cependant un peu déçue en raison du manque de nouveautés au fil des pages (critiques détaillées à venir).

Pour en revenir à celui-ci, "Froti-frotta" donc, je ne peux que vous conseiller de vous y frotter ... ^^.

Je peux également vous prévenir que vous risquer d'être très frustrés à la fin du livre car il fini par "Quant à savoir ce qui va se passer maintenant, ce n'est pas moi qui vous le dirai, car le livre est fini" ... Grrr !!! Qu'est ce que j'aurais aimé avoir une suite à ce livre ! Qu'il est cruel cet Esparbec ! Il ne nous reste donc plus qu'à l'imaginer ...

Bien sûr, comme j'ai pu le lire dans d'autres critiques, il n'y a pas de trèèès grand suspens autour d'une superbe intrigue qui nous empêche de dormir pendant des jours et jours, mais excusez-moi, Mesdemoiselles, mais ce n'est pas franchement le but de ce livre ! Je crois que le résumé et l'auteur revendique assez le titre de "pornographe" pour que l'on sache à quoi s'attendre. Donc grande nouvelle : lorsque l'on ouvre un roman pornographique, on y trouve ... tin tin tin (là, il y a du suspens !!!) de la PORNOGRAPHIE ! CQFD !

Alors bien sûr, certains passages (de ce livre comme des autres) peuvent parraître "osés", aller au-delà de vos limites mais il reste évident qu'Esparbec est un auteur qui maîtrise ses textes et qui sait rendre ses récits excitants à condition de ne pas être trop prude et de se laisser porter par ses histoires ...

Alors si vous êtes lassés des 50 nuances et autres (critiques à venir ^^), je vous conseille fortement de vous essayer aux récits d'Esparbec, vous en trouverez forcément un qui fera votre bonheur ;).

A propos d'Esparbec : article à venir.

Alors, pour ou contre Esparbec ?